Retour à la page d'accueil

Roger Nordmann

Conseiller national, Président du Groupe socialiste du Parlement

Parti socialiste vaudois / lausannois

Aller au site du Parti socialiste vaudois

retour à la page d'accueil

Tous les articles écrits
Par thème:

Economie, finance et fiscalité

Egalité et social

Energie et environnement

Formation et recherche

Institutions et Europe

Prévoyance professionnelle

Transports


Campagnes et bilans

Bilans 08-15

Campagne 2007

Bilan 04-07

Campagne 2003

Interventions à la tribune du Conseil National

Motions, initiatives, postulats, interpel.

Portrait

Pourquoi le PS?

Activités 

Profession

Curriculum vitae 

Adresse de contact

 

   

Lettre lecteur 24 Heures, 5 février 03

BCV: l'arrogance qui tue

Par Roger Nordmann, 5 février 2003

Après avoir analysé les bilans de la BCV, j'ai publié dans l'hebdomadaire Domaine Public du 1 er février 2002 un article pour dénoncer les manipulations comptables de l'ancienne direction de la BCV. Par retour du courrier, l'établissement me menaçait de poursuites pénales dans une aimable lettre dont voici quelques extraits:

« Vous insinuez que la banque aurait « ... dissous des réserves au profit du compte de résultats, avec pour effet de donner à l'observateur peu attentif l'image d'une situation financière améliorée ».

» Cette accusation est grave car vous sous-entendez que la banque aurait falsifié ou arrangé ses comptes pour cacher sa situation réelle. De telles assertions sont intolérables et portent gravement atteinte à notre crédit. Tout au plus pourrions-nous comprendre que vous ne maîtrisez pas les règles comptables de base mais ceci ne vous affranchissait pas du devoir de vous renseigner — ne serait-ce que par honnêteté intellectuelle — avant de publier votre article. (…)

» Compte tenu de ce qui précède, nous devons attirer votre attention sur le fait qu'outre les dispositions ordinaires du Code pénal, l'atteinte au crédit d'une banque est spécifiquement sanctionnée par la législation bancaire.

Cette lettre, signée par M. Krähenbuhl, directeur général licencié mercredi dernier, et M. Herrera, porte-parole toujours en fonctions, donne une idée des moyens que cette équipe de voyous employait pour intimider la presse et cacher leurs forfaits. A bon entendeur.

Roger Nordmann,

Comité directeur du Parti socialiste vaudois, Lausanne

24 Heures, 5 février 03

 

 

  

 

 Listes de tous les
articles publiés
 

 

Contact: Roger Nordmann, Rue de l'Ale 25, 1003 Lausanne,
info@roger-nordmann.ch, tél 021 351 31 05, fax 021 351 35 41

Twitter @NordmannRoger

Retour à la page  d'accueil

23.3.2017